Un blog français sur le phénomène Divergent, aussi passionnant que passionné.

Interview de Veronica par Clickonline

Veronica se trouvait à Dublin cette semaine pour la promotion d’Allegiant, et Clickonline a eu l’occasion de l’interviewé!

Cette interview a été réalisée en personne à Dublin le 3 Novembre 2013.

Roth at a reading in Dublin

CLICK: Ma première question. Vous avez seulement 25 ans, vous avez trilogie publiée et une adaptation cinématographique en route. C’est un énorme accomplissement, mais de votre point de vue, est-ce simplement des années de travail difficile? 

VR: J’essaie d’y penser de cette façon parce que si vous pensez le contraire, alors ça monte à la tête. Donc, mon objectif est de trailer dur et d’essayer d’être un meilleur écrivain. Mais oui ça fait un peu bizarre!

CLICK: Et qu’est-ce que ça fait pour vous quand un livre sort? Est-ce une expérience différente ou vous continuez toujours à écrire?
VR: J’écris toujours. Mais c’est différent. C’est difficile d’écrire un livre en sachant que les gens VONT le lire! Quand j’ai écrit le premier je pensais que personne ne le lirait jamais. Donc c’est bizarre.

CLICK: Et un bon sentiment!
VR: C’est un bon sentiment, mais c’est aussi de la pression. Ça doit être bon, sinon les gens ne l’achèterons pas!

CLICK: En parlant de ça, Allegiant est sorti récemment et la réaction a été… vous pourriez dire passionnée des fans! Vous attendiez-vous à cela?
VR: Je m’attendais à des réactions mitigées. J’attends toujours des réactions mitigées, mais cette fois en particulier. Je ne m’attendais pas à l’intensité des réactions! Mais je pense que ça suggèrent que les gens ont des sentiments très fort pour certains personnages et qu’ils les aiment et c’est un bon signe pour l’auteur. Mais si ils détestent ce que j’ai fais au moins ils s’en soucient. Donc, c’est un bon signe.

CLICK: Vous êtes sur Twitter, avez-vous eu une énorme quantité de message après la sortie du nouveau livre?
VR: Oui, je n’ai pas eu le temps d’y être vraiment depuis quelques semaines. J’y ai fourrer ma tête et c’était un endroit effrayant. Donc j’ai sorti ma tête de là. C’était un peu fou.

CLICK: Avez-vous considéré à une fin différente pour Allegiant?
VR: C’était une fin difficile à écrire. C’était très émouvant. Alors parfois j’ai pensé à ne pas le faire, mais finalement j’ai réalisé que la motivation à cela c’était la peur. Ce que je m’éfforce d’éviter. Donc j’ai pris la fin la plus honnête possible.

CLICK: Et cela signifie que vous avez terminé cette histoire.
VR: Oui, c’est finis.

CLICK: Revenons quelques années en arrière, pouvez-vous vous rappeler le moment où l’idée de Divergent c’est cristallisé pour vous?
VR: Oui je me suis inscrite en psychologie à ma première année d’université et j’ai étudié la thérapie d’exposition. C’est quand les gens souffrant de phobies sont exposés de manière répétée à un stimulus qui provoque leur réaction de peur dans un environnement sécurisé jusqu’à ce qu’ils apprennent une nouvelle réponse à ce stimulus. Donc j’ai pensé que ce serait intéressant si les gens utilisaient cette technique pour conditionner l’intrépidité chez les individus sains. C’est de là qu’une des factions vient. C’était la pépite de l’idée.

CLICK: Puis vous avez déménagé dans une nouvelle université et un nouveau cursus?
VR: Oui. Je n’ai pris qu’un cours de psychologie, je n’ai jamais eu l’intention de me spécialiser dessus! Mais je suis très heureuse d’avoir pris cette classe maintenant! Puis j’ai été transféré à North Western.

CLICK: Aviez-vous toujours eu envie d’écrire pour un public de jeunes adultes?
VR: Je ne pensais pas à qui allait le lire parce que c’est la voie de l’obscurité et de la peur! Mais je suis très familière avec ce genre, je l’ai toujours adoré. Et ça semblait naturel pour moi.

CLICK: Mais quand vous corriger vous devez tenir compte de l’auditoire?
VR: Je n’ai pas fait beacoup d’ajustement. J’essayais d’écire une voix authentique d’une adolescente et j’étais très prôche de cet âge donc je pense que j’ai eu un avantage étrange que je n’ai pas eu à utiliser mon imagination pour accéder à cette partie de ma vie.

VR: Non. Je pense qu’il y a une grande tolérance pour toutes sortes de thèmes sombres et de langue difficile dans la littérature pour jeune adulte. Vous pouvez trouver n’importe quoi.

CLICK: Mais c’est très très sombre à certains moments et vous ne vous y éloigner pas.
VR: Je pense que c’est important d’être courageux!

CLICK: Les AUDACIEUX!
VR: Oui vraiment en tant qu’écrivain. Donc, ma seule question était a-t-elle été gratuite ou pas? Maintenant, je suis sûr que j’ai échoué sur certains points avec cela mais j’y ai pensé un peu. Je voualis prouver que ce monde est dangereux et que la perte est possible et probable…probablement! Pour réaliser cela, vous devez montrer vos dents!

CLICK: Vous avez gagné une réputation de tueuse de personnages. Vous sentez-vous comme Joss Whedon du monde littéraire?
VR: [rires] Non! Même si ça serait génial! Je pense que cela vient de mon expérience en tant qu’enfant lorsque je lisais des livres où les auteurs le faisaient. Harry Potter par exemple, des pertes énormes dans cette série. Et ça m’a appris à prendre le monde du livre au sérieux. Si vous sauvez toujours les gens avec la main authorial de Dieu, alors les gens ne font pas confiance lorsque des choses dangereuses se produisent.

CLICK: Vous avez besoin de conséquences.
VR: C’est vrai.

CLICK: Mais aucun personnages principaux meurent à la fin de Harry Potter?
VR: Aucun des trois principaux mais ensuite vous avez quelques pertes très tristes!

Roth meeting fans in Dublin

CLICK: Aimez-vous rencontrer les fans ou est-ce que ça peut devenir un peu écrasant?
VR: Non, c’est génial! Parfois, les chiffres ont été un peu dur – juste parce que c’est beaucoup de temps à signer des livres. Mais j’aime entendre leurs réactions en personne et leurs questions. C’est génial.

CLICK: Est-ce que les réactions ont été un peu différentes après Allegiant?
VR: Parfois. Parfois, ils deviennent un peu plus intense comme vous pourriez vous y attendre. Mais pour la plupart, c’est la même chose, c’est juste plus de gens. Mais je ne me plains pas!

CLICK: Vous avez également un blog très actif, c’est un bon contrepoids à votre écriture régulière?
VR: Je pense que oui. La raison pour laquelle c’est si important pour moi, c’est parce que c’est facile pour les gens de penser que vous êtes une force sans visage! Plutôt qu’un être humain qui aime et n’aime pas et qui pense des choses. Donc j’aime le blog car il montre que je suis humaine!

CLICK: Vous avez supprimez les commentaires dessus et vous avez mentionnée que vous aviez besoin d’être isolé quand vous écrivez?
VR: Oui. Je pense que c’est important de mettre en place quelques limites, pour vous assurez que votre vie reste votre vie. Et pas celle des autres. Donc c’est un des moyens que j’ai mis pour mettre en place une frontière. Et arrêter les commentaires était un moyen de continuer le blog sans me sentir horrible à ce sujet.

CLICK: Vous avez fait des choses amusantes sur le blog au début avec des vidéos quand les livres sortaient…
VR: Les guimauves!

CLICK: Je suis sûr que vous avez envisagé de les retirer!
VR: Non!

CLICK: Je me demandais, avec le film qui va sortir, envisageriez-vous de refaire quelque chose?
VR: Je pourrais. Je dois penser à une bonne idée. Je ne sais pas, je ne suis pas très bonne pour organiser les choses. Nous verrons.

CLICK: Vous pourriez demander aux gens de Twitter!
VR: Oui je devrais demander des idées. Non! [rires]

CLICK: Au sujet du film, je crois que les droits ont été vendus avant que le livre soit publié?
VR: Juste avant la sortie du premier livre.

CLICK: Vous gardez vos attentes en échec quand des choses comme ça arrive?
VR: Oui! Pessimisme défensif est ma stratégie officielle! Et c’était la même stratégie pour mon agent – juste parce qu’ils l’ont achété, ça ne signifie pas que quelque chose va se passer. Donc, pendant tout le processus, cette bonne chose est arrivé, mais je ne voulais pas dire que ça signifiait quelque chose. Jusqu’à ce que tout à coup, je sois sur le tournage!

CLICK: C’est à ce moment que c’est devenu réel?
VR: Oui, sur le plateau. J’étais assez confiante avant ce moment qu’ils allaient vraiment le faire, mais c’est ce moment qui l’a vraiment apporté à la maison.

CLICK: Les gens font des films de toutes sortes d’échelles, il n’y avait aucune raison de supposer que Divergent allait avoir un budget énorme. Avez-vous été surpris quand vous avez découvert le montant? [80 millions de dollars]
VR: Un peu, mais j’espérais parce qu’il y a tellement d’effets spéciaux impliqués dans sa réalisation.

CLICK: Et vous ne voulez pas que ce soit de la merde! (les effets spéciaux)
VR: Vrai! L’espoir c’est qu’ils seront assez bon pour ne pas être distrayant. J’ai passé la plupart de mon temps avec le gars des effets visuels et il m’expliquait comment ils allaient faire pour chaque scène et c’est très intéressant. Fascinant.

CLICK: Avez-vous quelque chose de fini?
VR: Seulement les trailers qui sont sorti, je les ai vu plus tôt. Mais c’est tout ce que j’ai vu. Mais j’étais souvent sur le plateau donc je l’ai vu en tournage, mais pas finis. Je ne pense pas qu’ils ont finis!

CLICK: Faire des films est un long processus, de quelles manière étiez-vous impliqué aux différents stades. Avez-vous été plus occupé en pré-production?
VR: Oui. J’ai longuement parlé au réalisateur Neil Burger et je relis les scripts. C’est à peu près l’étendue de mon implication honnêtement, parce que j’écrivais le troisième livre et je voulais me concentrer dessus. Et je ne savais rien sur la réalisation des films, donc j’étais « Je vais juste vous faire confiance les gars pour faire ce que vous faites de mieux! » Donc c’était la situation, mais j’ai une bonne relation avec les gens qui y travaillent. Alors, ça semble être un bon partenarait jusqu’ici, nous verrons comment ça tourne!

Shailene Woodley as Tris in Divergent

CLICK: Vous n’aviez pas le droit de veto sur le script?
VR: Non, je n’ai pas de pouvoir officiel. Mais je ne sais pas ce qui serait arrivé si j’avais de très graves objections sur quelque chose. Je pense qu’ils les auraient honorés.

CLICK: Mais vous ne l’avez pas fait.
VR: Non, pas vraiment.

CLICK: Et visualisez-vous beaucoup le livre quand vous écrivez? Était-il facile de leur dire à quoi ressemble les choses?
VR: Parfois c’était dur parce que quand j’écris… une des choses sur laquelle je travaille c’est d’avoir plus de détails sur le réglage et la description. Parce que le livre est très clairsemée dans Divergent.

CLICK: Ce qui est bien pour un lecteur.
VR: C’est vrai. Mais quand j’imagine des choses c’est un peu comme le strabisme [mime le bigleux]. Donc, je n’avais pas une image claire des personnages ou du cadre. Et je pense que réellement que ça a tourné à mon avantage dans l’adaptation du film parce qu’ils feraient quelque chose, et je dirais [louche] « oui, ça marche!’ C’est génial!

CLICK: J’adore le concept d’art pour les films, comment ça c’est passé d’avoir l’art conceptuel à partir de votre livre?
VR: Oh c’était cool! Certains choses sont un peu différentes. Par exemple, le siège des Audacieux, The Pit. C’est censé être cette grande caverne souterraine. Dans ma tête, c’est très sombre. Mais dans le film, ils voulaient être en mesure de tourner là-bas! Donc, c’est un peu blanc mais d’une façon effrayante donc quand ils m’ont montré son concept d’art j’étais assez étonnée! C’est beau!

CLICK: Et ils doivent tout concevoir – les costumes aux logos et tout. Y’a t-il des détails qui vous vous ont surpris?
VR: Je ne sais pas. Tout était surprenant parce que le niveau de détail était extrême. L’un des meilleurs moments était quand ils m’ont emmenée dans la boutique à costume et le gars essayait d’expliquer le monde du livre! Et il le connaissait très bien et je me suis dit « Je sais! Je m’en souviens! » Mais c’est bien parce qu’il s’en souciait!

CLICK: Est-ce que ça a été votre expérience avec tout le monde, qu’ils avaient une profonde connaissance du livre?
VR: Oui, ça semblait être de cette façon. Ils feraient des choses pour des raisons qui viennent du livre. Comme les sols des maisons des Altruistes, ils étaient censés être en bois récupéré.

CLICK: Si désintéressé!
VR: Oui, c’est vrai! Et ce n’est pas du gaspillage. Ainsi, même les personnes qui décidaient du plancher de ces maisons étaient très préoccupés.

CLICK: Et lors du casting, vous a-ton envoyé des images ou autre chose?
VR: J’ai été informé, je dirais. Mais je n’ai pas rencontré beaucoup de conflit dessus. Parfois, j’entendais parler de choses juste avant qu’elles soient annoncées. Mais ce n’était jamais désagréable. Je ne sais pas ce qui serait arrivé si j’avais paniqué au sujet de quelqu’un.

CLICK: Ils ne vous ont pas envoyé les test à l’écran?
VR: Le seul test à l’écran que j’ai vu, j’en ai vu un avec Theo James et Shailene Woodley. Et je l’ai vu et j’ai dis « oui lui – prenais le, c’est le meilleur! »

Theo James. The best. Apparently.

CLICK: Aviez-vous vu que Neil Burger et Evan Daugherty allait prendre votre livre? Ils peuvent faire ce qu’ils veulent?
VR: C’est une interprétation et je suis très heureuse qu’ils aient eu des gens comme Neil et Evan qui ont pris le livre au sérieux et ont respecté mon travail. Ils ne l’ont pas piétiner. Neil est vraiment préoccupé sur les prise de décisions qui étaient assez étrangère à l’histoire. Comme la manière de montrer le monde. Les petits détails. Il me demandait des choses pour être sûre que si il les change, ça ne gâcherait pas tout. Il était très préoccupé et j’ai aprécié ça.

CLICK: Qu’avez-vous pensée quand vous avez découvert que les personnages seraient plus âgés?
VR: J’ai aimé. Ca reste touours fidèle à l’expérience du livre parce que vous devez faire ces grandes décisions à plusieurs réprises au cours de votre vie. Dans le livre, ils le font à 16 ans, mais dans la vraie vie, vous pourriez les faire diplômé de l’université. Que vais-je devenir, avec qui je vais aller? Ce genre de chose. Et pour moi, cela signifiait qu’ils étaient capables d’avoir des gens plus expérimentés comme acteurs. Donc je pensais qu’ils s’en sortaient bien.

CLICK: J’ai lu que vous étiez souvent sur le plateau. Y’a-t-il un moment en particulier où vous avez vu quelque chose qui était très semblables ou non au livre?
VR: Il y en a un… Je n’étais pas là quand ils ont tourné cette scène, mais ils ont tourné sur la grande roue de Navy Pier, qui est LA grande roue du livre. Donc c’était la réplique exacte de ce que j’avais imaginé. Parce que j’ai fais beaucoup de recherches pour cette scène, sur l’échelle sur le côté de grande roue et sur la plate-forme. Et ils ont tout fait, comme si c’était vrai. Et c’était incroyablement bizarre à regarder. C’était vraiment parfait!

CLICK: Bravo!
VR: Oui, bravo les gens!

CLICK: Comment c’était la première fois que vous avez rencontré Shailene Woodley? Était-elle en costume?
VR: Non, je l’ai rencontré quelques semaines avant le tournage. Elle était en ville pour la formation parce qu’elle a un rôle très physique. Et elle est une personne incroyablement accueillante. Elle m’a immédiatement serrer dans ces bras! J’ai mis un peu d’espace, problème de barrière, mais étrangement, ça ne me dérange pas! Parce qu’elle est tellement gentille. C’est bizarre.

Woodley - looking more punchy than huggy.

CLICK: Vous avez mentionné que vous pensez que Tris n’est pas vraiment comme vous. Avait-elle des questions?
VR: Je ne sais pas si elle me les a demandé. Elle avait lu le livre qui est pour moi la meilleur bible pour le rôle. Tout ce que pense Tris est sur la page donc elle comprenait le personnage assez bien. Comme l’a fait Theo, je pense qu’il a vraiment bien compris le personnage de Quatre, qui il est. Mais la personne avec laquelle j’ai le plus parlé c’est Miles Teller qui joue Peter. Parce que Peter est un personnage déroutant – un méchant et pas méchant. Donc je lui ai parlé – Il est aussi très bavard!

CLICK: Il a tendance à jouer des personnes plus agréable – pas tellement ici!
VR: Il était très bon quand même!

CLICK: Les livres sont assez sombre et impitoyable – espérez-vous que le niveau reste le même pour un film sympathique d’adolescent?
VR: J’espère qu’ils vont garder le danger du monde dystopique. Parce que si c’est un monde parfait alors il n’est pas dystopique et ce n’est pas bon. Et ça serait bizarre qu’elle perde autant d’amis si il n’y a pas de danger. Donc j’espère qu’ils le conservent, mais s’il retenir un peu de violence je ne vais pas me plaindre. Parce que j’ai vieilli et que la série a duré, je pense que j’ai retiré un peu sur ce niveau graphique. Parce que ça semble plus réel pour moi et plus inquiétant, je suppose.

CLICK: Ça serait difficile de maintenir une cote PG-13 si vous étiez très explicite à ce sujet.
VR: C’était drôle de les voir l’évaluer – comme « Quelle quantité de sang peut-on avoir dans cette scène pour garder cette cote?

CLICK: Mais en restant horrible!
VR: Oui, en restant horrible!

CLICK: Vous avez vu une partie de ce retour en arrière?
VR: Un peu oui, c’était marrant [rires]! Je ne savais pas que ce genre de conversation avaient lieu, je pensais qu’ils faisaient le film, puis qu’ils le jugée après. Mais ce n’est pas tout à fait ça.

Director Neil Burger on set
CLICK: Pensez-vous que c’est difficile de faire un film pour les fans et les nouveaux arrivants? Il va y avoir une plus grande audience.
VR: Je veux dire, cela dépend du degré d’ouverture des fans de voir une version différente. J’espère qu’ils vont aimer. Un peu comme les fans d’Harry Potter ont aimé les films. Ils ne sont pas pas exactement comme les livres, mais ils ont mis assez de détails et le sens des livres pour plaire aux fans. Je ne sais pas comment seraient les films si vous ne les avez pas lu, parce que je les ai lu. Je pense que c’est un équilibre difficile à trouver et ça dépend de la source du film, comment il est adapté. Je suppose que nous allons voir!

CLICK: C’est votre premier contact avec le monde du cinéma, pensez-vous que vou aimeriez être un scénariste?
VR: Je ne pense pas. C’est un genre animal totalement différent? Et cela implique beaucoup de dialogue ce qui n’est pas une de mes parties préférées. Donc, ce n’a jamais été quelque chsoe qui me plaisant plus que ça. J’aime vraiment le monde du livre et les écrire. Donc, je ne veux pas me dispercer dans mon objectif.

CLICK: Est-ce que vous regardez beaucoup de films?
VR: Oui. Pas beaucoup je suppose, mais un nombre moyen de films.

CLICK: Que considerez-vous un bon livre adapter au cinéma? Mise à part Harry Potter!
VR: Oh, c’est une bonne question! Je pense que les meilleurs sont ceux où vous ne vous souvenez pas qu’ils sont adaptés de livres!

CLICK: La stratégie Ender?
VR: Je ne l’ai pas encore vu! Je les lu étant gamine donc je suis curieuse de voir ce que ça donne. J’essaie de penser… à tout. Vous posez la question et toutes les adaptations cinématographiques tombent à l’eau dans mon cerveau.

CLICK: Je ne pense au Le Seigneur des Anneaux.
VR: Le Seigneur des Anneaux n’est pas mauvais. Très bon!

No movie is made worse by the presence of Maggie Q.

CLICK: Avez-vous un genre de film préféré?
VR: Je veux dire, mon genre préféré est la science-fiction, en particulier au début des années 1990… Quand est-ce que Bladerunner est sortis?

CLICK: 1982.
VR: Ce genre de film de science-fiction est formidable pour moi.

CLICK: Vous n’avez pas encore vu la stratégie Ender – Y’a t-il d’autre films que vous êtes impatient de voir?
VR: Je suis impatiente, partageant bizarrement beaucoup le même casting, l’adaptation de Nos étoiles contraires. Qui a également Shailene Woodley. Parce que je la regarde maintenant parce que nous nous sommes rencontré, j’ai dû être très attentive et il semblerait que ça va être vraiment bien et que ça avance bien. Donc, je suis excité à ce sujet. Il sort en juin prochain.

CLICK: Dans vos interviews, on vous demande toujours à quelle faction vous appartiendrait, mais cela semble change.
VR: Oui.

CLICK: Et ça semble être les Altruistes en ce moment?
VR: Oui. Je pense que c’est le bon maintenant. Je pense que je les choisis en fonction de comment je me sens.

The symbols of the five factions

CLICK: Vous avez besoin d’un peu de temps?
VR: Peut-être de la simplicité. J’espoir devenir une personne plus humble et altruiste. Et j’ai l’impression que ça serait la bonne faction.

CLICK: Et vous avez dit que vous avez originalement écrit les livres parce que vous vouliez être une personne courageuse. C’est une transition.
VR: C’est vrai. Je pense qu’il sont liés!

CLICK: J’avais une question – Où sont les autres personnes sur les trains et où vont-ils?
VR: C’est surtout les Audacieux qui monte dedans mais les sans-factions les conduisent aussi. Et c’est une question intéressante – où vont-ils… Parce que nous apprenons tout au long de la série qu’ils sont engagé dans une sorte de conspiration. Qui ressort plus dans les histoires courtes que j’écris, ce qui les rend amusant. Parce que les sans-factions sont beaucoup plus importants. Ce qui est génial.

CLICK: J’ai quelques questions rapides des fans. Envisageriez-vous d’écrire une histoire du point de vue de Natalie Prior?
VR: C’est un peu la même chose que les petites histoires. Ils ont lieu avant Divergent et on un peu de chevauchement. Il y en a quatre et ils vont être regroupés ensemble et vendus en Février.

CLICK: Vous avez mentionné quelque part qu’il y aurait eu des fins alternatives pour le dernier livre?
VR: Des fins alternatives…. Je ne les ai jamais écrit. Je les considérais surtout à cause de la peur, mais je ne les ai jamais écrit.

CLICK: Et enfin, vous avez fait beaucoup de chose au cours des dernières années, allez-vous prendre un peu de temps livre?
VR: Oui! Je ne vais rien écrire sérieusement pendant un certain temps. Je vais m’amuser en vacances.

CLICK: Des messages ou des vidéos sur votre blog?
VR: Peut-être. Peut-être que je vais de nouveau sauter dans les guimauves!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s