Un blog français sur le phénomène Divergent, aussi passionnant que passionné.

Veronica dans Chicago Tribune!

CT-ENT-1022-VERONICA-ROTH

Veronica a été présenté dans un article de 4 pages du Chicago Tribune! Il semblerait que la trilogie Divergent et Veronica retiennent de plus en plus l’attention!
Dans l’article, John Green, l’auteur de Nos étoiles contraires, a commenté le succès de Veronica!

L’article fait 4 pages, j’ai donc sectionné les passages intéressant. Si vous voulez l’article complète, par ici:  ChicagoTribune.

«Je me sens vraiment bizarre», dit-elle, «Il y a tous ces gens qui vont lire ‘Allegiant’, non? Ils attendent quelque chose de moi. Ils voudront que cette série se termine bien. Ils ont de grandes attentes. Pourtant, j’ai le sentiment d’une catastrophe imminente. Ou est-ce –  » elle haussa un sourcil – « imminent et extraordinaire? Il y a des millions d’exemplaires de ce livre qui vont sortir!  »
En fait, la première impression est de 2 millions [d’exemplaires].

[…]

On lui a demandé de signer 3.000 livres.
« Comment ça va? » lui a demandé un représentant des ventes à Anderson.
« Bien, si cela est une indication. » a déclaré Roth, les yeux calculant sa tâche à accomplir.
« Ne regarde pas vers le bas. » dit-il, balayant de la main des dizaines de boîtes qui ne sont pas encore ouvertes.
Il y avait 4.500 livres à signer, pas 3.000

[…]

Déjà établi comme un nom de marque au sein du cercles de lectures des jeunes adultes, elle attend le moment où elle deviendra un grand nom. Ce qui pourrait arriver d’une minute à l’autre..

«Le genre de succès que Veronica a est inimaginable pour la plupart des auteurs de jeunes adultes, qui fondamentalement, ont environ 30.000$ par an. » a déclaré Robert McDonald.

[…]

« L’avoir comme amie du magasin c’est comme avoir JK Rowling dans votre quartier » a déclaré Katherine Tegen. « J’ai un sentiment très fort à propos de Veronica. Je veux dire, j’étais l’une des personnes qui aurait pu publié Harry Potter, mais la direction ne me laissait pas dépenser de grosses sommes dessus. Et j’ai été hanté par cela – jusqu’à « Divergent ».  »

[…]

Brian Monahan, un acheteur de livre pour Barnes & Noble, a déclaré: « C’est la prochaine série – la prochaine à suite la ligné de Twilight de Stephenie Meyer et Les Hunger Games de Suzanne Collins. Il est le prochain phénomène des jeunes adultes. Historiquement, c’est le troisième livre dans les propriétés des adolescent qui devient le point de basculement, et il a déjà montré tous les signes de cachet: une croissance soutenue, une blogosphère… »

[…]

John Green, lui-même un énorme auteur à succès chez les jeunes adultes. (et résident d’Indianapolis) a été partenaire de Roth sur la liste des best-seller – son roman à succès, « Nos étoiles contraires » devient même un film avec Shailene Woodley. Au téléphone depuis Amsterdam, où le film est actuellement en production, Green a déclaré: « Je pense que Veronica se porte du mieux qu’elle peux, compte tenu de tout ce qui se passe. À 25 ans, je ne me souvenais pas de payer le loyer. Et la vérité c’est que, personne ne vous a dit que ce genre de succès serait intimidant. Mais ça l’est. C’est une énorme pression, et pas seulement les fans, mais les gens qui ont un emplois parce que vous écrivez. C’est la pression de l’éditeur d’augmenter l’espace des jeunes adultes, qui a été l’une des rares lueurs d’espoir dans le monde de l’édition, dans les dernière décennie. Vous commencez à réaliser que vous pourriez décevoir des millions de personnes – vous ne pouvez pas comprendre ce que c’est avant de l’avoir vécu. »

[…]

« Je vais vomir. »
En avril dernier, Roth et son mari, le photographe Nelson Fitch – avec son agent, Joanna Volpe – sont sur le chemin du tournage de « Divergent » lorsque Roth devient très anxieuse. Elle a venu les droits du film en 2010, peu de temps après les droits du livre, et Roth ne voulait rien avoir à faire avec la créativité du film, ni le scénario, ni le casting. Elle dit qu’elle est écrivain, pas cinéaste. Et pourtant c’est un film basé sur l’écriture qu’elle a fait à l’Université de Northwestern.

Quand elle est arrivé, il y avait une chaise de réalisateur avec son nom dessus. Alors qu’elle regardé le plateau – une arène de combat avec des carrés blancs sur le sol compensée par des plafonniers blancs. – Elle a eu les larmes au yeux. « C’est comme s’ils étaient dans mon cerveau » s’émerveille t-elle.

Theo James – l’acteur qui joue Quatre, l’amour de Tris – se lance devant eux, habillé en costume. Roth et Volpe se regardent: Il est Quatre.

[…]

Roth a commencé à écrire Tris, son héroïne audacieuse, car elle était anxieuse. « En raison de l’anxiété, ma propre vie semblait répressif. Alors que Tris faisait preuve d’audace en laissant sa répression, j’ai à mon tour fait des choses audacieuses: Je me suis marée jeune, j’ai déménagé en Roumanie pendant un moment, je me suis coupé les cheveux, court, comme Tris.. j’essaie d’être une version plus riche et complète de moi-même. » Roth a dit qu’elle a été diagnostiqué avec un trouble de l’anxiété. L’an dernier, quand Insurgent est devenu un best-seller, prouvant que la série n’était pas un coup d’un livre, elle a été traitée avec la thérapie d’exposition – une technique qui présente une victime de trouble de l’anxiété à la racine de leur anxiété. Qui, dans la cas de Roth, était Internet.

Le plus gros problème est l’intensité de la fan base: les lecteurs qui la rencontrent et qui fondent en larmes, les fans qui la suivent pour des autographes. Au Festival National du Livre à Washington, elle s’est fâchée lorsqu’ils l’ont mis à la tâche de rencontrer 1,100 fans en une heure. « Certains fans attendent plus de cinq heures. Je veux que ça en valent la peine. Maintenant, j’ai déçu 700 personnes.  »

[…]

Margaret Stohl, la co-auteur de la série « Beautiful Créatures » (avec Kami Garcia) a déclaré: « La première fois que je l’ai rencontré [Veronica], il y a quelques années, ‘Divergent’ venait de sortir, j’ai dit « Est-ce que ça va? » et elle a répondu « C’est drôle. Tout le monde me dit ‘Félicitations.’ J’ai dit « Non, je comprend: il y a le mauvais traumatisme et le bon. » […] Les fans de Veronica, ils pensent qu’elle est belle, il lise son blog, lui envoie ses messages. C’est un nouveau monde.  »

[…]

Sa mère déclare: « Elle passé tout son temps livre à écrire », « Elle était une enfant sérieuse, intelligente, introspectif. ‘Divergent’ ressemble à Veronica, centré sur la vertu.  »

« J »ai eu une période où j’étais mal à l’université parce que j’étais snob au cours de la fiction commerciale. Un professeur à l’Université de Northwestern, m’a fait une blague: « Vous pouvez toujours écrire des romans pour les jeunes adultes! » Elle n’avais pas la moindre idée que c’est ce que je voulais. Ça m’a blessé: Est-ce que c’est ce que les filles stupides font? écire pour les jeunes adultes? » En réponse, elle a commencé à écrire la faction des Érudite, la plus méchante des factions, dans Divergent.

Brian Boudldrey, maître de conférences et conseiller de Roth à l’Université de Northwestern, a déclaré: « Quand elle a décroche son contrat d’édition, j’ai honte de l’admettre, sachant que Veronica était cette bonne fille chrétienne, je pensais qu’elle avait écrit des choses comme (évangélique, apocalyptique) « Left Behind. » Mais c’était tellement plus intéressant et attirant que ça. Et maintenant nous avons des questions des étudiants qui demande des informations sur le programme d’écriture créatif parce qu’ils veulent devenir la prochaine Veronica Roth. Vous avez envie de leurs dire: « Bonne chance pour ça. »

[…]

Le succès est ridiculement rapide: Pendant les vacances hivernale de son année de senior, Roth a travaillé sur « Divergent » pendant 10 heures pas jour, 40 jours d’affilée, « jusqu’à ce que mes doigts soient douloureux et que je ne pouvais plus dormir. » En mars 2010: Elle a assisté à la conférence d’un écrivain dans l’Indiana et a rencontré Volpe, qui a dit que le dossier Divergent ressemblait un rapport de livre, mais le livre en lui-même était « passionnant. » Volpe a signé Roth alors que tout les éditeur étaient à la recherche de la prochaine Meyer, ou la prochaine Rowling. Volpe a lancé le livre comme faisant partie d’une trilogie. « Fondamentalement, nous nous sommes retrouvés en compétitions avec 12 autres maisons d’éditions. » a déclaré Tegen ‘ J’ai eu l’approbation de mon directeur général et nous avons fait une offre le lendemain – mais avant même d’avoir signé Veronica, elle construisant déjà une audience sur son blog. « Avril: Le livre a été vendu. Mai: Roth était à Manhattan pour discuter des plans.

[…]

En effet, la série est si populaire que Roth a reçu récemment une sorte de compliment équivoque: un millier d’exemplaires d’Allegiant ont été distribué en avance par un entrepôt canadien, une situation un peu apaisé. Green a déclaré, « Les fans ont posté des photos réconfortantes des livres sur tumblr où il y avait écrit « Je ne l’ouvrirai pas avant le 22 Octobre.  » J’ai dit à Veronica « Fait confiance à tes lecteurs.  »

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s